Menu
Week-ends avec Eric Druel (mai 18)

eric druel

Être clown, c’est s’abandonner un peu, accepter de ne pas tout maîtriser. Traverser le vide est un bon moyen pour laisser surgir les émotions qui nous entrainent dans un état. A cette étape le chemin du ridicule clownesque a commencé. Le public rit et ce sont les rires qui motivent le clown à recommencer, développer ou passer à l'étape suivante. Le clown peut être touchant et pas toujours drôle mais tant qu'il intéresse le public, il vit...

On tentera par plusieurs biais, jeux, exercices, improvisations, d'expérimenter joyeusement cet état clownesque.

Nous explorerons aussi la gestuelle inconsciente de chacun, qui nourrira les rituels du clown. Le corps est souvent plus clownesque que les mots..

Nous explorerons le travail de gammes si précieux au caractère de ce clown que l'on cherche.

Il s'agira de jouer avec ce qui vient. Jouer petit ou grand mais toujours avec engagement et en cherchant la sincérité du jeu.

C'est à travers les victoires mais aussi les défaites, les ratés que l'on trouvera le chemin du clown. Et si on est mauvais tant mieux notre clown en profitera. Nous aborderons le duo et le trio, ce qui nous permettra de travailler l'écoute, la connexion du partenaire, servir l'autre, construire ensemble, le jeu mineur etc...

Ensemble nous voyagerons au gré des improvisations ce qui nous emmènera à découvrir ce qui fait rire chez nous et qui nous mène au clown. Trouver l'amusement pour nourrir le jeu sera au centre de ce stage.

Programme pédagogique

Les improvisations seront au centre de ce stage. Elles permettront de mettre en pratique les exercices préalables et les outils acquis progressivement. Elles seront utiles à la découverte du jeu et seront aussi un terreau inépuisable pour la découverte du clown.

Le clown s'amuse, donc nous nous amuserons pour apprendre le clown. - Accepter le ridicule : essentiel mais pas si facile. Nous apprendrons à ce que les autres rigolent de nous et comment le faire passer à notre clown.

Nous aborderons le solo, le duo, le trio.

Nous verrons l'importance des objectifs du clown, et aussi les conflits, les contraintes etc...

Eric Druel

formateur au Samovar, clown

Il commence son expérience de clown dans les cabarets Takagolrie dirigés par Julie Ferrier, aux côtés des Chiche Capon et Katia Charmeaux.

Formé au Samovar pendant trois ans, il crée plusieurs numéros clownesques.

En 2009, il intègre la Compagnie Numéro 8 pour le spectacle «Homo Sapiens Burocraticus».

En juin 2012, il intervient comme guide clown dans la «Brigade» de la compagnie DCA (Philippe Decouflé) dans le cadre de l’exposition «Opticon» à la Villette.

Avec Mathieu van Berchem ils deviennent les Paraconteurs et créent ensemble en 2013 le spectacle «ConSéquences» Lauréat du Groupe Geste(S), sortie national festival Mimos, mise en scène Alexandre Pavlata.

Depuis «ConSéquences» tourne en France et à l'étranger: Suisse, Chine etc...

Un nouveau spectacle est en création.

Il intervient comme clown en milieu hospitalier dans les associations «Théodora» et «Le regard du clown».

Il enseigne au Samovar depuis 2011.

 

English | Espagnol

 

Le Samovar 165, avenue Pasteur 93170 Bagnolet