Menu
Mai 2018

RS mai

Parrains : Christophe Marand et Lili Douard

regard extérieur : Zoé Grossot

dates des auditions : vendredi 13 avril

dates des Rencontres : vendredi 11 et samedi 12 mai à 20h30

à partir de 12 ans / durée : 1h10 / tarif unique 10€

Pierre Dupont et Kristina Dementeva : La forêt ça n’existe pas

Marionnette sur table

C’est l’histoire de deux compères, Toto et Bradi, deux compagnons d’infortune errant dans un espace indéfini, en se demandant le comment du pourquoi de leur présence ici ! Nous avons voulu transposer au travers de ces deux personnages notre désir de rire, d’être ensemble, malgré une réalité qui parfois nous dépasse… ! C’est avant tout, une histoire d’amitié. Tendre, drôle et tragique.!

Rocco Le Flem : Eugène Ouiski – La guitare

(accompagné à la mise en scène par Hervé Langlois de la Royal’Clown Company )

Burlesque clown

Eugène Ouiski, ancien employé des wagons-lits, est aussi un passionné de musique. Animé par une constante recherche d'absolu et de perfection, il se lance à corps perdu dans sa nouvelle carrière de soliste virtuose.

Alexandre Ionescu (Hashtag) : La pause

Solo Clown musical

Hashtag est un être étrange, surréel. Dépendant des nouvelles technologies, mais à sa manière. La musique, le rythme le transforment, le nourrissent. Ce clown-là est une espèce d’employé de la voirie (ou un condamné aux travaux d’intérêt général...), en pause déjeuner (en pause musique, en fait). Il attend d’être au calme pour enfin pouvoir sortir son téléphone portable de sa mallette (sa panoplie à lui de clown musical). Son corps figé va alors prendre vie dans un rythme saccadé-sensuel-psychédélico-comique… jusqu’à ce que la réalité le rattrape. Les enfants en apprécieront la candeur comique; les adultes, les aspects poétiques, voire métaphysiques.

Cie Les Essuyeuses de Plâtres : La Femme de Ménage

Théâtre gestuel, Clown

La Femme de Ménage, c’est un bureau, une employée de bureau et une femme de ménage. La rencontre fortuite de deux mondes qui s’ignorent sur un territoire qu’ils partageaient jusqu’à présent sans le savoir. Une situation banale qui pourrait tourner à l’ennui si elle n’était pas pimentée par des êtres à l’absurdité hors du commun. La femme de ménage, incarnée par Daniel Olmos, est un personnage à la fois élégant et maniaque, qui porte son métier au rang d’art. Lucie Segard incarne une employée de bureau engoncée dans son tailleur, qui frôle l’aliénation dans l’exécution de sa tâche répétitive et futile. Chacun dans son travail jusqu’à l’ivresse, le duo de clowns produit un comique bouffonesque et absurde. La Femme de Ménage est un court spectacle au décor épuré, qui interroge à sa manière le rapport de l’individu à un monde du travail de plus en plus dépersonnalisé et qui met en lumière la richesse des interactions sociales.

Sébastien Petiot : Dernier soir

Clown

Kaki :Les techniques de guerre oiur les combattants. L'arme à lamain, larme à la joue. La bouillabaise ; Emilien arrête de tourner autour du pot. Il fait des postures posées avec Linda. C'est expérimental.

Duo Beloraj – Cie Comme Si : Et Pourtant…

Théâtre gestuel et portés acrobatiques

Lui est seul, en tout cas c'est ce qu'il croit. Elle? Elle l'attendait nous semble-t-il. Qu'il le veuille ou non, ce spectacle se fera à 2 car elle n'a pas l'intention de le quitter. Chacun cherchant à satisfaire son besoin propre, ils apprennent par étape à concilier, à accommoder, à faire avec. Il va falloir se sup-porter. Tout ne se fait pas sans heurt mais parfois ce sont les ruptures qui créent l'équilbre. De par le langage des corps, dans un registre de cirque acrobatique poético-burlesque, le duo Beloraj nous parle du besoin de l'autre, de la difficulté et de la nécessite de "faire ensemble".

Les Beaux Parleurs. Compagnie Diva d’un Bar : Les Impostiches

Cabaret théâtre

Les Beaux Parleurs sont un duo de théâtre parlé et chanté. Ils écrivent leurs textes à deux et jubilent à incarner les personnages hauts en couleurs qu’ils inventent. Les grandes paroles creuses les amusent beaucoup. Ils cherchent à en faire jaillir l’absurde, le cocasse et la poésie. Ils cisèlent leur écriture dans les moindres détails et en cultivent la musicalité en jouant sur les sonorités des mots, le chant et l’accordéon chromatique. Ils souhaitent présenter aux Rencontres trois numéros de leur nouveau spectacle : les Impostiches.

Guest : Guillaume Mitonneau : La Montagne (extrait)

Un golden-boy avide de succès vient présenter son projet. Mais sous la pression de ses ambitions il crack et fait un burn-out. Le sol se dérobe. C’est le trou noir. Spectateur de lui-même, il est réduit à son propre constat. Son corps lui échappe, bientôt redevenu sauvage, animal, indomptable.

 

English | Espagnol

 

Le Samovar 165, avenue Pasteur 93170 Bagnolet